Actualités

Une usine toute neuve à Gesté pour un travail de qualité.

Toute l’équipe de Mollibois a endossé son nouvel habit de travail en quittant Vallet pour Gesté : un mélange de confort et d’espace de 5000 m2 dédiés à l’exploitation, à la production et aux bureaux, complétés par 1250 m2 de stockage pour les matières premières.

Situés 90, route de Nantes à Gesté, commune associée de Beaupréau-en-Mauges, les anciens locaux de la SAMIC production n’ont de cette époque plus que les murs, et les sols. Electricité, toiture, bardage, isolation, air comprimé, bureaux techniques ou salle informatique : tout a été entièrement refait à neuf par des entreprises régionales pour Mollibois.

Un écrin idéal pour travailler dans lequel l’entreprise a engagé un investissement de près de 3 millions d’euros, représentant l’intégralité de son Chiffre d’Affaires de l’année 2016.


Volume, lumière et confort

Opérationnels depuis début mai, les membres de l’équipe Mollibois profitent pleinement de la luminosité d’un nouveau lieu de travail, pensé pour aujourd’hui, mais aussi pour demain.

Des bureaux vastes où l’aménagement a été conçu avec souplesse, et option d’extension : il y sera possible de doubler les effectifs. Sur la zone de production, le bâtiment d’un seul tenant (4700 m2) offre ergonomie et confort de travail grâce à une aspiration et une captation des copeaux très efficaces.

Avec ce nouveau bâtiment, Mollibois se donne les moyens matériels d’imaginer l’avenir.

 


Une petite dernière déjà très imposante !

Parmi les événements qui ont accompagné le déménagement de Mollibois à Gesté, il faut noter l’arrivée – très peu discrète – de la petite dernière des machines de l’entreprise baptisée « Numéro 8 ».

Une (très) grande 5 axes de près de 15 mètres de longueur, 9 mètres de largeur et 6,50 mètres de hauteur… pour laquelle le bâtiment a été spécialement modifié ! A découvrir bientôt sur notre site.

 

 

 


Ils ont rejoint l’aventure Mollibois

En 2017, 6 nouveaux collaborateurs ont rejoint l’équipe : 5 en production et un ingénieur technique au bureau d’études. De quoi renforcer l’expertise de Mollibois, et accompagner ainsi l’énergie d’une nouvelle naissance, au cœur des Mauges !


Encore un peu de patience !

Les meilleures choses se font souvent attendre… Une logique respectée pour le futur bâtiment de Mollibois, qui peaufine ses moindres mètres carrés avant le grand jour. C’est au mois de mars, désormais, que les machines feront le printemps en quittant Vallet pour Gesté. Dans ce bâtiment de 5000 m2 auxquels il faut ajouter 1250 m2 de stock, toute l’équipe profitera d’un lieu lumineux, ouvert, plus ergonome et plus fonctionnel.

Une façon de rationaliser le travail, en bénéficiant d’une sécurité optimale. 7 machines de grande dimension, une scie et une dizaine de petites machines de parachèvement devront donc passer de la Loire-Atlantique au Maine-et-Loire selon un planning très précis. Sans pénaliser l’activité : le déménagement by Mollibois n’entraînera ni fermeture, ni rupture.


Les défis de 2016 ?

Ils sont nombreux, les défis relevés en 2016 chez Mollibois. De l’univers exigeant de la compétition aux agencements décoratifs les plus techniques, l’année a été riche en projets, en énergie et en progression, dans tous les domaines.

Celui du nautisme de compétition, pour lequel Mollibois a réalisé l’usinages de pièces en carbone dans la masse. Un univers dont on retiendra aussi la reprise de pièces en moins de 48h (pour que le bateau puisse partir à temps…)

Celui de l’agencement décoratif, où l’entreprise a su répondre à une montée en gamme à travers des dossiers importants en taille, en volume, mais aussi extrêmement coriaces techniquement.

Et ceux de 2017 ?

Outre un changement de décor et de fonctionnement de production, Mollibois profitera de l’année 2017 pour recruter de nouvelles compétences au bureau d’études, en production… Mais aussi au sein de son équipe technique, qui pourra compter prochainement sur un nouveau profil… à suivre:-) !


Carrefour international du bois : présent !

carrefour-international-boisMollibois voulait marquer les esprits des esthètes. A Nantes, du 1er au 3 juin dernier, c’est donc à bord d’une « Porsche » que les visiteurs du Carrefour international du bois étaient invités à découvrir Mollibois… ou plutôt à bord d’un tiers de Porsche reproduite à l’échelle 1 : la prouesse technique commence par une numérisation effectuée à l’aide d’un scan 3D. Un faisceau lumineux permettant de créer une image numérique, transformée – une trentaine d’heures de calcul plus tard – en un modèle prêt à être usiné dans un bloc de matière bois pleine. L’opération séduction est un succès : sur un stand élégant et épuré, Mollibois a su attirer les regards et ainsi démontrer son savoir-faire. Une compétence innovante source de rencontres et d’échanges.
Grâce à la numérisation 3D, l’usinage n’a (presque) plus de limite… de quoi répondre à tous les projets, qu’ils soient minutieux, ambitieux ou pointilleux.

En savoir plus sur le salon www.timbershow.com


Bienvenue, « numéro 8 »

Elle porte le numéro 8 et supplante désormais toutes les machines de Mollibois. 5 axes, et une carrure taillée pour des pièces allant jusqu’à 10 mètres de long, 5 mètres de large et 2 mètres de haut : les chiffres de ses mensurations permettent d’envisager toutes sortes de prototypage… automobile, ferroviaire, aéronautique, maquettes : cette nouvelle machine 5 axes très grande dimension offre d’infinies possibilités, en un seul bloc. Un gros potentiel à découvrir en images ici.


Un déménagement dans les cartons

Plus que quelques mois à Vallet : la fin de l’année 2016 marquera le début d’une nouvelle histoire à Gesté, pour Mollibois. L’entreprise prépare son déménagement dans les anciens locaux de la SAMIC. L’occasion de doubler sa surface de production, et son stock. De 3200 m2 aujourd’hui, Mollibois profitera demain de 6250 m2 d’espace pour travailler et stocker la matière. Sans négliger la possibilité de s’étendre, largement ouverte sur un terrain de 65000 m2.

batiment-mollibois